Des choix éclairés

Une approche, une relation : des choix éclairés au cœur d’un rapport égalitaire partagé

Intrinsèque à la démarche d’accompagnement, le processus de choix éclairés s’inspire de la pratique sage-femme québécoise[1]. En quelques mots, il s’agit de fournir des informations complètes à la personne requérante sur les choix qui s’offrent à elle durant les soins à venir ET de participer au processus décisionnel en offrant une écoute empathique et un apport critique au dialogue instauré. La personne requérante est reconnue comme étant le décideur principal de l’événement en cours et comme étant la personne la mieux placée pour identifier ses besoins et les moyens qui les combleront. Dans ce processus, l’accompagnante joue un rôle d’esprit critique et de partage d’informations justes issues de données probantes. Selon cette approche, le processus décisionnel est alimenté à partir des informations fournies par les deux partenaires de cet échange, soit autant par la personne requérante (qui expose ses préférences, sa situation, ses valeurs, ses croyances, son histoire, ses doutes, etc.) que par l’accompagnante (qui explique au mieux de ses connaissances, tout en respectant ses limites – et sans oublier qu’elle ne se substitue pas aux personnels de la santé –, les méthodes disponibles, leur déroulement et les soins possibles). Il s’agit d’un processus partagé.


[1] Philosophie de la pratique sage-femme adoptée par le Regroupement des sages-femmes du Québec (RSFQ) en 1997.

%d blogueurs aiment cette page :